Maryia Dziadziulia est une graphiste et motion designer basée en Biélorussie. Elle est spécialisée en animation et en motion design. Après avoir terminé des études en programmation et en conception de sites web, elle a intégré une agence créative où elle a découvert Adobe Flash et Adobe Effects. Ce fut un véritable coup de foudre.

Maryia a rejoint 99designs en 2011 et a remporté le tout premier concours auquel elle a participé ! Aujourd’hui, elle travaille à son compte à plein temps, en créant des bannières publicitaires, des animations pour les réseaux sociaux, et des dessins animés, tous imprégnés de son style bien à elle.

Nous avons discuté avec elle de ses influences, de son processus créatif et de ses sources principales d’inspiration.

Maryia Dziadziulia

Non : Maryia Dziadziulia
Pseudo 99designs : Maryia Dziadziulia
Lieu de résidence : Biélorussie
Spécialité : Animation & motion design

Parle-nous un peu de toi

Je m’appelle Maryia et j’habite à Minsk, en Biélorussie. J’ai fait des études à l’université technologique d’état de Biélorussie, où j’ai découvert pour la première fois les logiciels Photoshop et CoreIDRAW.

Mes cours n’étaient pas centrés sur le design, je suis en réalité “ingénieure technologiste en impression”, d’après mon diplôme. Mais j’ai finalement réalisé que j’avais fait une erreur en choisissant cette profession. J’ai donc décidé de reprendre tout à zéro et de me former à la programmation et à la conception de sites web.

Maryia Dziadziulia animation
Animation de réseau social réalisée par Cactus Shot
Comment t’es-tu lancée dans l’animation ?

J’ai appris à me servir de CoreIDRAW à la fac, y compris de Corel R.A.V.E. C’est là que j’ai créé ma première animation. Lorsque j’ai suivi mes études en programmation et en design, j’ai appris à me servir de Flash et c’est à ce moment que tout a commencé !

Après ça, j’ai travaillé pendant un an dans une agence où je me suis fait la main sur Adobe Flash et Adobe Effects. Je leur suis vraiment reconnaissante de m’avoir donné une chance et de m’avoir embauché alors que je n’avais pas encore d’expérience ni même de portfolio (j’en profite pour dire bonjour à Eugeni !).

J’ai également continué à me former, dans des clubs d’animation, mais aussi en prenant des cours dans une école privée de cinéma.

Où trouves-tu l’inspiration pour ton travail ?

Le paysage multimédia se développe rapidement et de nombreux films, dessins animés, publicités et clips vidéo voient constamment le jour. Il y en a autant qui sont destinés à des publics larges qu’à des secteurs de niche.

Avant de commencer à travailler dans l’animation, je regardais des vidéos sur le sujet pour essayer de déceler les tendances à venir. Il est tout à fait possible de découvrir de nouvelles façons de créer des effets, des sous-titres, de monter ou même de reproduire les mimiques d’un personnage simplement en allant voir un film au cinéma. On se souvient de tout, puis ces “connaissances” sont transformées et réutilisées pour créer quelque chose de nouveau.

Et bien sûr, il n’y a pas mieux qu’une bonne deadline pour aider à trouver l’inspiration !

Y a-t-il des artistes ou des designers dont le travail t’inspire particulièrement ?

Il y a beaucoup d’excellents spécialistes en la matière ! J’aime par exemple beaucoup les personnages de Purple and Brown. Ils sont tellement cools que parfois je me demande même ce que je fais là !

J’aime beaucoup les travaux à plusieurs niveaux de compréhension, avec des connotations intéressantes et significatives. J’adore Art House aussi, bien que ce ne soit pas pour tout le monde… J’ai beaucoup de respect pour tous les graphistes et artistes qui créent leur propre style ou mouvement, ceux pour lesquels il suffit de regarder une image pour reconnaître leur travail.

Par ailleurs, j’aime aussi beaucoup Sergey Kardakov, Andrey Kasay, et Banksy.

Suis-tu certaines tendances en animation ?

Bien sûr ! Il existe de nombreux sites qui recensent les nouveaux travaux, qui analysent la demande pour un certain type de motion design et qui rendent compte des nouvelles tendances. Pas seulement en ce qui concerne les animations, mais aussi les palettes de couleurs et les typographies.

Avec le temps, j’ai développé mon propre style, celui dans lequel j’aime travailler. C’est super qu’il plaise également aux autres et qu’il puisse leur servir ! Il est aussi important d’écouter et de faire évoluer les standards de la distribution et de la publicité. Par exemple, si les bannières publicitaires étaient populaires il fut un temps, on constate que les entreprises se tournent désormais vers les réseaux sociaux pour faire la publicité de leurs produits.

Maryia Dziadziulia animation
GIF impactant pour Microsoft
Quand t’es-tu inscrite sur 99designs ?

J’ai rejoint 99designs en 2011, mais c’est en 2013 que j’ai participé à mon premier concours.

Je ne sais pas ce que je trafiquais pendant tout le temps entre mon inscription et ce premier concours, mais quoi qu’il en soit, j’ai gagné ! Ça a été une bonne source de motivation pour continuer.

Quel est l’aspect de la plateforme que tu apprécies le plus ?

J’aime le fait que nombre de projets proposés sont intéressants, soutenus par des personnes et une communication intéressantes. Et vous avez une excellente équipe, qui m’a aidé à chaque fois que j’avais des questions.

Au fil des années, j’ai continué de travailler avec les mêmes clients, et je les adore ! Et le plus important pour moi, c’est qu’il s’agit d’un vrai métier. Je travaille à distance et à temps plein depuis à présent pas mal de temps.

Sur quel type de projets préfères-tu travailler ?

Je préfère les projets avec du mouvement. Je trouve qu’il est difficile de travailler avec des designs statiques, parce que l’illustration est là, devant soi, avec tous ses avantages et ses inconvénients. Elle te plaît peut-être aujourd’hui, mais demain, tu pourrais la détester et te dire : je vais juste faire une petite modification ici… et puis là… et avant même que tu t’en aperçoives, tu es en train de tout recommencer !

Les motion designs sont plus faciles pour moi, parce que je n’ai pas la même illustration sous le nez en permanence. Il n’y a pas le temps de s’ennuyer. C’est ce qui doit être fait qui compte le plus. Je trouve aussi toujours plus intéressant de créer des animations qui contiennent un élément humoristique.

Peux-tu nous parler de ton processus créatif ?

Pour être honnête, le processus est généralement défini, dans les grandes lignes, par les clients. Quand ils rédigent le brief créatif de leur projet, ils ont déjà une idée de ce qu’ils veulent : un motion design ou une animation, quelque chose de léger ou contraire très sérieux, ce sur quoi il faut mettre l’accent et comment cela impactera le design, etc. Je crée des storyboards et j’anime le tout, en plus de faire les montages nécessaires à la fin du processus.

Maryia Dziadziulia animation
Parmi tous les projets auxquels tu as pris part, duquel es-tu la plus fière et pourquoi ?

Je ne saurais pas n’en citer qu’un. Je mets toute ma passion dans tout ce que je fais… Mais les projets pour lesquels on ne me demande pas de corrections me rendent toujours très fière de moi-même.

Qu’aimerais-tu faire d’autre (mis à part ce que tu fais déjà) ?

L’animation est ma passion. Je choisirais simplement de faire encore plus d’animations !

Et juste pour rire un peu
  • Ta musique préférée pour travailler : Radiohead
  • Ton personnage de dessin animé préféré : Flash Slothmore de Zootopia bien sûr
  • Le meilleur moment pour travailler : Je travaille généralement la nuit
Vous êtes séduit par le travail de Maryia Dziadziulia ?
Embauchez la pour votre prochain projet.