L’international est un formidable levier de croissance pour les sites e-commerce. De nombreux e-commerçants se contentent pourtant de traduire leur site avec Google Traduction puis d’attendre que les ventes internationales décollent. La déception est alors grande lorsque les nouveaux clients n’arrivent pas… Afin d’éviter ce genre de situation, TextMaster vous présente ses conseils de traductions pour optimiser vos ventes e-commerce à l’international.

Guest-post-99designs - copie

Conseil n°1 : Privilégier la traduction humaine

L’utilisation d’outils de traduction automatique est l’erreur numéro 1 lorsqu’il s’agit de traduire un site. Si ces outils se sont grandement améliorés ces dernières années, ils sont encore loin d’être parfaits notamment lorsqu’il s’agit de traductions complexes.

La traduction humaine reste alors la meilleure option : elle permet non seulement d’obtenir une traduction en cohérence avec son style et son image de marque, mais aussi de prendre en compte le contexte de la traduction.

Le contexte est un élément fondamental à prendre en compte dans toute traduction. Une traduction maladroite peut ainsi transformer le sens d’un contenu : par exemple, l’expression « des chaussures à tomber » pourra facilement prendre un tout autre sens dans une autre langue. Un traducteur humain sera capable de remplacer cette expression par une expression étrangère équivalente. Il saura adapter les contenus au public visé, quitte à s’éloigner d’une traduction littérale.

Conseil n°2 : Traduire l’intégralité de son site

Le développement d’un site e-commerce n’est pas chose facile : il faut veiller à la qualité du contenu, au design, à l’optimisation de l’expérience utilisateur etc. Tous ces éléments contribuent à la conversion des visiteurs. Pourquoi ne pas accorder autant d’importance à l’optimisation de son site lorsqu’il s’agit d’une langue étrangère ?

Il est fondamental de traduire l’ensemble de son site, des contenus les plus évidents (la page d’accueil, les fiches produits) aux moins évidents (les menus, le footer, le texte dans les images etc). Proposer à ses clients un site complet dans leur langue maternelle permet non seulement d’optimiser la navigation et les achats en ligne mais aussi d’instaurer une relation de confiance avec son audience.

Conseil n°3 : Maintenir ses traductions à jour

Une fois son site traduit, il ne faut pas penser que le travail est terminé. La traduction est un processus continu car une boutique en ligne évolue constamment : ajout de nouveaux produits, réductions et promotions, changement des politiques de livraison etc.

À chaque changement sur son site, il est important de mettre à jour les traductions dans toutes les langues afin que ses visiteurs aient accès aux bonnes informations.

Conseil n°4 : Penser au design de son site

Le design d’un site peut parfaitement s’adapter à du contenu en anglais, mais ça ne sera pas forcément le cas pour d’autres langues. L’anglais est par exemple une langue plus « courte » que le français ou l’allemand. Il faut alors penser à vérifier les éléments suivants : menus, titres, boutons, formulaires… Le texte peut y apparaître coupé ou déborder sur d’autres éléments du site.

Encore une fois, un traducteur humain pourra palier à ce problème en proposant des traductions plus courtes ou en modifiant certaines phrases afin qu’elles s’intègrent parfaitement au design. Il faut également songer à adapter le design en fonction des habitudes de navigation dans chaque pays : par exemple, les américains préfèrent naviguer via la page d’accueil alors que les russes favorisent l’utilisation du menu principal.

Conseil n°5 : Aller au delà de la traduction de son site

Si traduire l’intégralité de son site internet est un bon début pour se lancer à l’international, il ne faut pas s’arrêter là. Il faut également penser à traduire l’ensemble de ses contenus marketing : newsletters, emails automatiques, support client etc. Ces éléments de communication sont décisifs dans la décision d’achat des visiteurs et doivent ainsi être adaptés aux publics internationaux.

Savoir s’adapter aux préférences locales

Traduire son site internet permet d’établir un lien avec une audience internationale. C’est une première étape, mais il il faut également savoir s’adapter à la culture et aux préférences locales de ses clients. Les informations de contact, la devise, les mesures, la saisonnalité, les préférences d’achats etc., sont autant d’éléments à prendre en compte afin d’optimiser son site e-commerce à l’international.

Afin d’approfondir le sujet, vous pouvez télécharger gratuitement notre guide de la vente cross-border en ligne en Europe.

À propos de TextMaster

TextMaster est le premier service professionnel de traduction et de rédaction à la demande sur internet. Fondé en 2011, TextMaster s’est rapidement développé et accompagne aujourd’hui plus de 5 000 clients dans l’e-commerce, le tourisme, l’industrie, la finance, la mode ou encore luxe.