Votre logo est l’élément qui représente le plus votre marque. Il a été, dès le début, l’outil principal de votre entreprise en vous permettant de communiquer votre message et de vous démarquer de vos concurrents. Vous avez travaillé dur pour vous faire une place dans le marché à travers vos réseaux, vos actions marketing et le bouche-à-oreille. Votre entreprise est toujours à la page et, nous l’espérons pour vous, en pleine santé. Pourtant votre image ne vous représente plus exactement ce qui vous êtes devenu et vous êtes tenté par la refonte de votre logo.

Voici quatre enseignements que nous pouvons retirer de l’évolution des logos des grandes marques.

Exemple 1 : Que cela va-t-il vous apporter ?

L’une des approches choisies par les entreprises telles que Shell, Nike et Starbucks consiste à supprimer leur nom de leur logo. C’est une décision radicale qui peut être payante lorsque la notoriété est au rendez-vous mais qui n’est pas applicable pour tout le monde.  Voici ce qu’il faut retenir:

Les exemples de refonte de logo de Shell, Nike Startbucks

Chaque logo incarne bien un thème précis, respecte un univers visuel (formes, couleurs…) et reprend des illustrations au cours de son évolution. Les nouveaux logos (sans nom) sont de vraies déclarations : le but est de faciliter l’identification et de se rapprocher de la marque-icône pour une cible bien précise ou une génération.

Morale de l’histoire : assurez-vous de savoir ce que vous recevrez en retour.

Une refonte de logo doit être réalisée avec un but précis. Posez-vous quelques questions : concrètement, qu’est-ce que j’attends de cette refonte? Une augmentation de mon taux de conversion ? Une image plus moderne que mes concurrents ? Vous pouvez également prendre le problème dans l’autre sens : qu’est-ce que mon entreprise propose de nouveau ou fait différemment, qui justifie une nouvelle image ? Si vous n’avez pas les réponses à ces questions, vous devriez peut-être attendre avant de vous lancer dans la refonte de votre logo.

Exemple 2: la simplicité est-elle la clé du succès ?

Vous avez probablement déjà entendu dire en anglais less is more (« moins c’est le mieux »), mais une petite piqûre de rappel ne fait jamais de mal. Avec un logo complexe, vous risquez de brouiller le message que vous souhaitez communiquer ou encore, de communiquer trop de choses à la fois. Le logo à gauche ci-dessous est bien le premier logo d’Apple, en 1967.

Exemple de la refonte du logo Apple

Il est inspiré de l’histoire de la pomme qui serait tombée sur la tête de Newton. On peut lire, en bordure, cette inscription : Newton… A Mind Forever Voyaging Through Strange Seas of Thought… Alone (« Newton… Un esprit voyageant à jamais sur les eaux troubles de la pensée… Seul »). Poétique certes, mais pas très accrocheur pour ce qui allait bientôt devenir l’une des entreprises les plus populaires au monde !

En 1977, le logo est remplacé par une pomme aux couleurs de l’arc-en-ciel. C’est la première fois que l’on voit ce logo, devenu aujourd’hui l’un des symboles les plus connus au monde. Lorsque Steve Jobs a rejoint Apple en 1998, on a préféré un logo entièrement noir, puis légèrement modifié encore jusqu’à la pomme monochromatique que l’on voit aujourd’hui sur tous les produits de la marque.

Morale de l’histoire : Pensez à la manière dont un nouveau design pourrait mieux communiquer votre message.

Si votre logo est trop chargé ou obscur, demandez-vous quels éléments vous pourriez supprimer sans porter atteinte à votre marque. Pouvez-vous alléger votre logo en le simplifiant ? Ou avez-vous besoin d’un tout nouveau logo ? Idéalement, votre audience cible doit pouvoir comprendre qui vous êtes et ce que vous avez à offrir, sans pour autant exclure les loyaux clients qui ont l’habitude de votre ancienne image.

Exemple 3 : Quand est-ce que trop, c’est trop ?

En cherchant à clarifier leur message ou à atteindre le statut d’icône, les marques vont parfois trop loin dans la refonte de leur logo. Voici un exemple : dans le but de prendre le dessus sur Coca-Cola, Pepsi lance en 2009 son nouveau logo qui lui a coûté plusieurs centaines de milliers de dollars. Il n’a pas de nom, mais on devine un « sourire » abstrait dans le pictogramme. Peu de temps après, un designer plein de malice détourne ce fameux sourire… Dur pour Pepsi !

Exemple de refonte de logo de Pepsi

Bien que l’impact de cette satire soit difficile à mesurer, le nouveau logo de Pepsi (ainsi que la campagne marketing à plusieurs millions de dollars) n’a pas eu l’effet désiré et Pepsi reste, encore aujourd’hui, derrière Coca-Cola.

Morale de l’histoire : demandez l’avis de tout le monde, pas seulement de vos fans.

Ne vous fiez pas seulement à l’opinion de votre associé ou de vos amis en ce qui concerne votre logo. Demandez également à vos clients ce qu’ils en pensent, ainsi qu’à votre audience cible. Que comprennent-ils de votre marque (services, clients, valeurs) en regardant votre logo ? Est-ce qu’ils perçoivent quelque chose que vous n’aviez pas vu ? Non seulement vous aurez une bonne idée de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas, mais vous gagnerez probablement de bonnes suggestions pour enrichir davantage votre prochain design.

Exemple 4 : il n’est jamais trop tard pour bien faire.

En 1983, Microsoft Windows présente son logo : un rectangle bleu clair aux angles arrondis (qui fait penser à une fenêtre). Par la suite, on y a ajoute de la couleur, du mouvement et apporté un effet « drapeau. » Le logo a depuis évolué.

Exemples de refonte de logo microsoft

Comme expliqué sur le blogue officiel de Windows, le déclic s’est produit lorsque l’agence Pentagram s’est demandé pourquoi le logo de la marque était un drapeau alors que son nom voulait dire « fenêtre ». Windows a alors répondu en faisant référence au début de la marque : « … si vous regardez le premier logo, vous verrez que l’intention était bien de représenter une fenêtre. C’est une très belle métaphore pour notre secteur d’activité et nous voulions l’honorer avec notre nouveau design. » Il a fallu presque 30 ans à l’entreprise pour réaliser que le tout premier concept était en fait le meilleur.

Morale de l’histoire : le mieux est l’ennemi du bien.

Si vos clients s’identifient réellement avec votre logo actuel et que ce dernier communique déjà ce que vous voulez lui faire dire, alors pourquoi en changer ? Le drapeau colore de Windows serait probablement devenu reconnaissable à force de répétition, mais le concept initial était tellement plus fidèle à la marque ! Si votre but principal est de moderniser votre logo, faites des modifications simples, mais significatives. Démarrer un concours sur 99designs peut vous aider à déterminer si vous êtes réellement prêt pour de gros changements. Vous recevrez des dizaines de nouveaux concepts réalisés à partir de votre logo actuel pour vous rendre compte de ce qu’un nouveau logo voudrait dire pour votre marque. Pour vous lancer, c’est par ici !

Avez-vous modifié votre logo récemment ? Envoyez-nous vous vos logos avant/après avec la raison de ce changement et nous l’ajouterons à cet article.