Soyons très clairs : créer un site web est une discipline qui peut demander des années d’expérience avant d’être réellement maîtrisée. Et comme si ce n’était pas déjà assez dur comme ça, c’est aussi un domaine qui évolue constamment au fur et à mesure que les nouvelles technologies se développent. Imaginez la frustration qu’aurait ressenti da Vinci si les gens s’étaient plaints que la Joconde avait l’air “démodée” après tout juste cinq ans !

Le design de site web est une chose à laquelle à peu près tout le monde (dans le milieu professionnel) a affaire à un moment donné, mais que seuls les graphistes comprennent véritablement. Si vous voulez avoir un site internet de bonne qualité, vous devrez apprendre les bases de manière à pouvoir communiquer correctement avec votre graphiste (et pour reconnaître un bon graphiste d’un mauvais !).

Nous savons comme il est difficile pour les non-professionnels du design de saisir la complexité du design de site web, et nous avons justement créé ce petit guide pour vous y aider. Voici donc nos 10 meilleurs conseils divisés en trois grandes catégories : la composition, l’esthétique, et la fonctionnalité. Que vous comptiez faire appel à un graphiste professionnel ou que vous pensiez tout faire vous-même, servez-vous de cette liste pour évaluer votre design final.

La composition

1. Ne surchargez pas votre design

Tout d’abord, parlons d’une des erreurs les plus fréquentes en conception de site web : surcharger l’écran. La plupart des gens ont une liste de toutes les choses qu’ils veulent avoir sur leur site web, et sans y réfléchir à deux fois, les superposent toutes sur l’écran. C’est comme cela qu’on finit avec une page remplie de tout un tas de choses sans forcément de rapports les unes avec les autres.

Intenz web design
Design de site web réalisé par Slaviana

Chaque élément que vous ajoutez sur votre site diminue l’impact des autres éléments qui y figurent. Si vous ajoutez trop de choses, les utilisateurs ne sauront pas où donner de la tête et votre site perdra en cohérence. En revanche, si votre site web ne contient que les éléments nécessaires, chacun de ces éléments-là gagnera en pertinence et en visibilité.

Plus d’espace blanc signifie un écran moins saturé, et c’est précisément ce qui est important pour créer un site web clair et minimaliste.

Constatez comme le design d’Intenz, réalisé par Slaviana, ne contient rien d’autre que l’essentiel : une barre de navigation, le logo, le slogan, le principal CTA et quelques images pour créer une atmosphère et présenter le produit. Le site contient d’autres informations, bien sûr, mais elles sont révélées plus tard, de sorte à ne pas surcharger les différentes pages. Il s’agit en fait de créer un rythme de lecture.

Pour qu’un design soit efficace, il doit d’abord être épuré. Les différentes routes que les utilisateurs peuvent prendre doivent être claires et évidentes. Il existe plusieurs façon de parvenir à cela (certaines sont expliquées ci-dessous), mais la première étape est toujours d’enlever les éléments secondaires et de ne garder que l’essentiel.

À faire :

  • Épurer. Enlevez tout ce qui n’est pas essentiel, c’est-à-dire tous les éléments qui n’apportent rien à l’expérience utilisateur. Si tel ou tel élément pourraient tout aussi bien se trouver sur une autre page, déplacez-les sur cette autre page.
  • Limiter les menus déroulants. Les menus déroulants (et autres menus du même genre) sont un excellent moyen d’épurer son design. Mais attention à ne pas simplement “cacher la misère” derrière de nombreux menus trop longs ou inutiles. Si possible, limitez-vous à sept options maximum.

À éviter :

  • Les sidebars. Les nouveaux visiteurs ne les utiliseront probablement pas. De plus, si vous n’arrivez pas à mettre toutes vos options dans votre barre de navigation, cela veut dire que vous devez simplifier votre barre de navigation de toute façon (voir ci-dessous).
  • Les sliders. Le mouvement et les nouvelles images contenues dans les sliders détournent l’attention et affaiblissent le contrôle que vous exercez sur ce que vos utilisateurs voient. Il vaut mieux ne montrer que vos meilleures images, tout le temps.

2. Utilisez suffisamment d’espace blanc

Vous vous demandez comme vous allez bien pouvoir remplir tout ces espaces blancs que vous avez créés en éliminant tous les éléments superflus de votre site web ? À vrai dire, nous vous conseillons de les laisser tel quel.

Streamflow web design
Design de site web réalisé par Hitron

L’espace négatif (ou l’espace vide, ou encore blanc) est le nom technique que l’on donne aux zones d’une image qui n’attirent pas l’attention. Typiquement, ces zones sont vides, comme un ciel nuageux ou un mur uni. Bien qu’ils puissent paraître ennuyeux à mourir s’ils sont sortis de leur contexte, ces espaces négatifs peuvent complimenter et améliorer la lisibilité d’un design en faisant ressortir l’image principale.

Ma devise est la suivante : les solutions les plus simples sont toujours les meilleures. La simplicité permet d’attirer l’attention sur les éléments importants que les utilisateurs doivent voir. Par ailleurs, la simplicité est attirante.
- Hitron

Dans l’exemple de Hiltron, réalisé pour Streamflow, le slogan et le call-to-action sont au centre du design, non pas parce que ces éléments sont flashy ou fortement décorés, mais parce qu’ils sont entourés d’espace négatif. Cela aide les utilisateurs à comprendre ce que l’entreprise propose et où aller sur le site pour en savoir plus. On y trouve également de très belles images du ciel, mais la composition reste d’une certaine manière minimaliste, avec une utilisation stratégique de l’espace négatif.

À faire :

  • Entourer l’élément le plus important avec de l’espace vide. Plus il y a d’espace négatif autour d’un élément, plus cet élément est mis en valeur.
  • Éviter de tomber dans les clichés avec des éléments visuels secondaires. Les autres éléments graphiques comme la couleur ou la typographie (voir ci-dessous) peuvent souffrir visuellement lorsqu’il y a beaucoup d’espace négatif.

À éviter :

  • Mettre en avant le mauvais élément. N’utilisez l’espace négatif que pour entourer les éléments importants de votre design. Si votre but est par exemple d’augmenter votre taux de conversion, entourez votre adresse email ou votre CTA de vente avec de l’espace négatif, et non pas votre logo ou votre argument de vente.
  • Avoir un fond trop chargé. Par définition, les arrière-plans sont supposés être discrets. Si votre fond ne contient pas suffisamment d’espace négatif, il volera la vedette aux autres éléments importants de votre design.

3. Guidez le regard de votre utilisateur avec une hiérarchie visuelle

On parle de hiérarchie visuelle lorsqu’on utilise différents éléments visuels (comme la taille ou le positionnement) pour influencer le sens de la lecture. Par exemple, on met généralement les titres en gros et en gras en haut de page, et les informations légales en tout petit et en bas de page. Ainsi, on crée une hiérarchie visuelle qui permet de donner la priorité à un élément plutôt qu’à un autre.

Shearline web design
Design de site web réalisé par Canvas Creation

Concevoir un site web ne consiste pas simplement à déterminer ce que l’on va mettre sur ce site, mais aussi comment on va le mettre. Dans le cas des CTA par exemple, il ne suffit pas simplement de les faire apparaître sur une page, mais également de les positionner de manière délibérée et de leur attribuer une couleur précise et visible, de façon à ce qu’ils sautent aux yeux. La taille, la couleur, le positionnement et l’espace négatif sont autant de choses qui peuvent améliorer l’engagement des utilisateurs ou au contraire, lui porter préjudice.

La page d’accueil de Shearline par exemple, donne la priorité à trois éléments : le titre, l’image du produit et le CTA. Tout le reste (la barre de navigation, le logo, le texte d’explication) semble être secondaire. Cela a été fait de manière délibérée par le graphiste, et réalisé grâce à une utilisation ingénieuse de la taille, des couleurs et du positionnement de chaque élément.

Visual hierarchy chart
Charte expliquant les bases des lois de la hiérarchie visuelle. Via Orbit Media Studios.

Cette charte d’Orbit Media Studios explique bien comment attirer ou repousser l’attention des utilisateurs en se basant sur la hiérarchie visuelle des éléments graphiques. C’est une vulgarisation assez évidente d’un sujet très complexe, mais c’est un excellent point de référence pour appliquer les bases.

À faire :

  • Concevoir un design scannable. On ne lit généralement pas l’intégralité d’une page donnée. On ne voit d’ailleurs même pas tous les éléments des pages que nous regardons. Créez un design avec cela en tête pour être certain que vos utilisateurs verront ce qu’il faut voir.
  • Tester plusieurs alternatives. Parce que la hiérarchie visuelle peut être quelque chose d’assez compliqué, il vaut parfois mieux faire des tests. Créez différentes versions (“maquettes”) et montrez-les à quelqu’un d’autre pour avoir une nouvelle perspective sur votre design.

À éviter :

  • Utiliser des éléments en concurrence les uns avec les autres. La hiérarchie visuelle est une histoire d’ordre : d’abord ceci, puis cela. Évaluez l’importance de chacun des éléments pour créer une hiérarchie claire.
  • En faire trop. Prenez garde à ne pas tomber dans l’excès inverse en exagérant trop la taille ou l’impact de vos éléments par exemple. Utilisez autant de tactiques que nécessaire pour attirer l’attention, puis arrêtez-vous là.

L’esthétique

4. Choisissez vos couleurs stratégiquement

Maintenant que vous êtes un peu plus familier avec les principes de composition, examinons de plus près quelques spécificités, à commencer par la couleur, un outil aussi puissant qu’utile.

Oil Sands Master Class web design
Design de site web réalisé par Desinly

D’abord, il faut savoir que chaque couleur a une connotation émotionnelle spécifique. Si l’identité de votre marque est “passionnée” et “dynamique”, un rouge vif conviendra bien mieux qu’un bleu ciel. Mis à part le fait qu’il faut choisir les couleurs qui représentent le mieux votre marque, il faut également savoir s’en servir correctement, c’est à dire jouer sur les contrastes pour créer, là aussi, une hiérarchie visuelle.

Pour utiliser les couleurs correctement en design de site web, il faut comprendre comment les couleurs sont créées et comment elles s’influencent les unes les autres. L’harmonie et l’équilibre sont les clés du succès.

Voyez la manière dont Desinly utilise la couleur orange dans son design pour Oil Sands Masterclass ? Eh bien c’est premièrement parce que cette couleur est souvent associée aux équipements courants du secteur d’activité de la marque. En plus de cela, l’orange a été associé à un très beau fond noir, ce qui le fait ressortir davantage. On a également choisi de mettre les boutons et les mots clés en avant en utilisant systématiquement la même couleur.

À faire :

  • Établir une hiérarchie des couleurs. Utilisez une seule couleur pour tous les éléments principaux, une deuxième couleur pour mettre en avant certains éléments, et une troisième couleur pour les éléments moins importants, comme le fond.
  • Créer une cohérence. Une fois que vous avez défini votre palette de couleurs, tenez-vous-y. Utilisez la bonne couleur pour le bon type d’éléments (principal, à mettre en avant, secondaire) sur toutes les pages de votre site web.

À éviter :

  • Opter pour ses couleurs préférées. L’influence des couleurs en marketing a été prouvée. Renseignez-vous sur la théorie des couleurs et saisissez cette opportunité de branding.
  • Choisir des couleurs qui ne vont pas bien ensemble. Choisir les bonnes couleurs pour votre marque ne suffit pas, il faut également que ces couleurs se marient bien les unes aux autres. Le rouge et le violet sont peut-être deux couleurs qui représentent bien votre marque, mais si le design final est affreux ou désagréable à l’œil, vous aurez tout de même du mal à vous vendre.

5. Ne lésinez pas sur les photos

Dandrea Produce web design
Design de site web réalisé par JPSDesign

Bien que ce soit optionnel, si vous choisissez d’utiliser de vraies photos sur votre site web, assurez-vous qu’elles soient de bonne qualité. Cela fera toute la différence une fois votre site terminé.

Les photos doivent avoir un lien avec le branding et le concept. Elles peuvent créer du contraste, attirer l’attention, voire guider le regard vers le paragraphe suivant.

Les règles d’utilisation de la photographie en conception de site web ressemblent beaucoup aux règles de la photographie en général. Une superbe photo exposée dans une galerie d’art peut aussi être belle sur votre site web à vous. Mais l’ambiance, le style, et les thèmes doivent coïncider. Regardez la photo qu’a choisi le graphiste JPSDesign dans son design ci-dessus : ces myrtilles seraient tout aussi belles n’importe où, mais elles ont d’autant plus de sens sur ce site-là !

À faire :

  • Utiliser de vraies personnes. Les images d’individus ont tendance à davantage engager les utilisateurs, surtout s’il s’agit de vraies photos de votre équipe ou de vos clients.
  • Créer une bonne atmosphère. Les photos peuvent être très différentes les unes des autres. Sélectionnez uniquement celles qui représentent bien votre site web et votre entreprise. Si vous voulez un site web joyeux, utilisez des photos d’individus en train de sourire.

À éviter :

  • Utiliser des photos Stock trop génériques. Les images provenant des banques d’images en ligne peuvent être utiles, mais seulement lorsqu’elles ne sont pas trop génériques.
  • Sélectionner des photos basse définition. Nous sommes dans l’ère de la haute définition. Utiliser des images de basse qualité est donc le meilleur moyen d’avoir l’air dépassé. Vous pouvez en revanche compresser les fichiers trop larges pour pallier aux problèmes de poids.

6. Optimisez la typographie pour votre marque

Les mots que vous ou votre rédacteur choisissez sont extrèmement importants, mais vous pouvez aussi accroitre leur efficacité en leur donnant l’aspect idéal.

Her Habesha web design
Design de site web réalisé par Studio Ubique

La typographie rassemble tous les aspects visuels d’un texte, particulièrement les polices, mais aussi la taille, la couleur, le style (italique, gras, etc.), l’espace entre chaque lettre, mot et ligne, etc. Tous ces éléments ont un impact visuel sur la manière dont votre marque sera perçue par le public.

La typographie peut être visuellement plaisante, mais les polices trop fantaisistes ont tendance à distraire les utilisateurs de votre message et cela pourrait les agacer. Pour parer à cela, associez une typographie audacieuse à un design minimaliste.

Tout comme pour la couleur et les photos, la typographie peut prendre de nombreuses formes variées. Choisissez donc celle qui convient le mieux à votre marque. Pour rendre le site web de Her Habesha un peu plus sophistiqué, le studio Ubique a choisi une superbe (mais classique) typographie pour le titre. Mais vous noterez néanmoins qu’on l’a remplacée de manière subtile par la suite, par une police moderne sans empattements. On a ainsi créé un certain équilibre visuel.

À faire :

  • Utiliser des polices web. N’oubliez pas de choisir des polices qui sont compatibles avec le web. Apprenez à les identifier en cliquant ici.
  • Renseignez-vous sur les différentes polices. Savez-vous ce qu’est une police à empattements ? La typographie est une discipline très vaste et il est utile de connaître les cinq types de polices afin de mieux saisir les nuances qui existent.

À éviter :

  • Utiliser trop de polices flashy. Les polices fantaisistes ou qui attirent l’attention peuvent être utiles pour les gros titres ou les mots isolés, mais il ne faut pas en abuser sous peine de perdre l’attention des visiteurs.
  • Utiliser la même typographie pour tous ses textes. Comme on peut le voir dans l’exemple de Her Habesha, la typographie fonctionne mieux lorsqu’elle est équilibrée. Utilisez des polices différentes pour les gros titres, les sous titres et le corps. Gardez cette même organisation sur toutes les pages de votre site.

La fonctionnalité

7. Soignez la navigation

Nous voici enfin arrivé à ce qui concerne la fonctionnalité, c’est-à-dire ce qu’un site donné est capable de faire. La navigation est au centre de la fonctionnalité et ce, pour de bonnes raisons.

web design for a juice bar
Design de site web réalisé par martinthehorrible

Chacun a sa méthode pour naviguer sur un site web. Et un bon site aura pensé sa navigation en fonction de son audience cible, pour qu’elle lui soit intuitive au maximum. Moins un utilisateur a besoin de penser à la navigation, mieux c’est.

Mais ce n’est pas si simple que cela à réaliser. Il faut d’abord organiser la totalité du site : quels sujets méritent leur propre page, quels éléments sont relégués à une sous page, qu’est-ce qui apparaît dans le menu et qu’est-ce qui n’apparaît pas, etc. Vous devez avoir trouvé une réponse à chacune de ces questions avant même de commencer le design à proprement parlé de votre site.

Une fois cela fait, vous devez créer votre navigation en fonction de votre audience, comme dans l’exemple ci-dessus.

À faire :

  • Trouver le bon équilibre. Il est important de donner suffisamment de choix à vos clients. En revanche, il n’est pas question de les submerger non plus. Organisez vos pages en catégories de façon à trouver le bon équilibre.
  • Construire sa navigation en fonction de ses utilisateurs. Lorsqu’on achète des chaussures en ligne, certains se rendent dans la catégorie “vêtements” tandis que d’autres vont dans la catégorie “accessoires”. Nous avons tous nos petites préférences et vous devez construire votre navigation en fonction de la manière dont vos utilisateurs pensent, en vous appuyant sur des données concrètes. Vous pouvez également effectuer des tests utilisateurs.

À éviter :

  • Expérimenter de nouveaux formats. S’il est toujours bon de s’adonner à quelques expériences pour générer de nouvelles idées, nous ne vous le recommandons pas dans cette situation précise. Pour éviter de demander trop d’efforts à vos utilisateurs, tenez-vous-en aux standards en la matière (barre de menu en haut de page, logo relié à la page d’accueil, barre de recherche représentée par une loupe, etc.)

8. Privilégiez la version mobile

Mindfulness Space web design
Design de site web réalisé par Ink’d

Les personnes plus âgées (mais pas vieilles !) ont tendance à penser aux écrans d’ordinateur en premier lieu, mais le fait est que de nos jours, nous naviguons de plus en plus depuis nos portables. C’est pourquoi il est impératif que votre site web soit parfaitement adaptatif, et pas seulement pour vos utilisateurs, mais aussi pour Google (l’algorithme de Google prend en considération l’adaptabilité sur mobile pour classer ses résultats de recherche).

On parle d’adaptabilité mobile lorsque le format d’un site web s’adapte automatiquement aux petits écrans. Si votre site apparaît “coupé” sur un téléphone, ou que les images s’affichent au mauvais endroit, l’expérience que vos clients en feront sera pour le moins médiocre. Les smartphones ont également leurs propres règles en terme de design, y compris des fonctionnalités spécifiques comme le swipe, etc. Assurez-vous donc que votre site web s’adapte parfaitement aux mobiles pour garantir une expérience utilisateur optimale.

De nos jours, il est très important de concevoir les sites web avec une utilisation mobile en tête. Nous avons tendance à exploiter les mises en page mobiles différemment de celles conçues pour les ordinateurs. Il est crucial de prendre en compte l’utilisation mobile pour créer un design efficace. Privilégiez un design sobre et minimal, et éliminez tout le superflu pour permettre aux utilisateurs de se concentrer sur le contenu.

La version mobile de votre site web doit être l’une de vos priorités dès le début. Mais cela ne veut pas pour autant dire que vous devez délaisser la version ordinateur. Votre site web doit être parfait quel que soit l’appareil que vos clients utilisent. Regardez dans l’exemple ci-dessus les variations créées par le designer de Niveau Expert Ink’d et comment, avec quelques petites modifications, les différentes versions ont toutes un design plaisant.

À faire :

  • Concevoir la version mobile en premier. Lorsque l’on réfléchit à la version mobile de son site web, on ne conserve que l’essentiel, tout simplement parce que l’espace à notre disposition est limité. Il est plus facile de commencer par la version mobile, puis d’ajouter ensuite d’autres éléments pour la version bureau, plutôt que de faire l’inverse.
  • Privilégier certains appareils en fonction des données utilisateurs. On a tendance à regrouper beaucoup de chose sous le nom “mobile”, mais les smartphones et les tablettes ont tous des formats d’écran et des spécificités techniques différentes. Tournez-vous vers les données utilisateurs pour déterminer quels types d’appareils vos clients utilisent le plus.

À éviter :

  • Les sites m.dot. Les sites mobiles qui contiennent “m.” dans leur URL sont les premières tentatives de créer des versions adaptées à une utilisation mobile. Aujourd’hui ces sites-là sont plus lents et pas du tout efficaces pour le référencement. La meilleure solution est de créer un seul et même site web qui fonctionne bien sur tous les écrans.

9. Produisez du texte facile à lire

web design with strong contrast
Design de site web réalisé par akorn.creative

Concevoir un site web autour des éléments visuels peut s’avérer problématique pour la lisibilité du contenu. Si vous utilisez une police qui est belle, mais que personne n’arrive à lire, vous comprenez bien que vous aurez du mal à retenir vos clients…

Lorsque l’on parle de lisibilité, nous faisons référence à trois choses :

  • Style. Votre texte doit être bien rédigé en fonction des objectifs de votre entreprise et de votre audience cible.
  • Esthétique. Votre texte doit s’afficher correctement, avec suffisamment d’espace vide, et être découpé en blocs digestes qui ne feront pas peur aux utilisateurs.
  • Lisibilité. La police et la taille de votre texte doivent pouvoir permettre une lecture sans encombre ou effort.

Si la lisibilité naît principalement de la typographie, vous devez également prendre en compte la composition et la structure de votre contenu, ainsi que la manière dont votre texte interagit avec les autres éléments de votre design. Sans parler de la qualité de la rédaction, bien sûr !

Avoir un excellent design ne vous sera d’aucun secours si personne ne peut lire votre texte. C’est un sujet que le graphiste akorn.creative a particulièrement à coeur. Dans l’exemple ci-dessus, il a foncé la photo de fond afin de créer un contraste plus fort avec le texte et d’améliorer par la même occasion la lisibilité.

À faire :

  • Faire attention aux combinaisons de couleurs. La manière dont la couleur du texte interagit avec la couleur de fond affecte énormément la lisibilité du texte, surtout pour ceux qui ont des problèmes de vue. Tenez-vous-en à des couleurs contrastantes (tons clairs et foncés) et si rien ne fonctionne, vous pourrez toujours vous rabattre sur un classique noir et blanc.
  • Tester la lisibilité de son texte. Ce qui vous paraît lisible à vous ne l’est peut-être pas pour quelqu’un d’autre. Testez la lisibilité de vos textes auprès de plusieurs personnes.

À éviter :

  • Utiliser des polices cursives ou trop fantaisistes pour son texte. Les polices extravagantes sont idéales pour les gros titres, mais il convient de choisir une police plus classique pour le corps de votre texte. 
  • Inclure des gros blocs de texte. Les gros blocs de texte peuvent intimider les utilisateurs, même dans un autre contexte que celui d’un site web. Il vaut toujours mieux couper les paragraphes trop longs en jouant sur la mise en page.

10. Communiquez ce que vous désirez à votre designer

AUSMAIDS web design
Design de site web réalisé par akdcreative

Imaginons que vous avez une excellente idée pour votre site web. Plus vous serez capable d’expliquer votre idée à votre graphiste, plus il sera à même de la réaliser.

Parce qu’il s’agit d’un travail d’équipe, les compétences en communication sont aussi importantes que les compétences techniques pour créer un site web. Expliquer précisément ce que vous voulez pour votre site est le meilleur moyen d’obtenir de bons résultats. N’oubliez pas que les graphistes ne sont pas plus capables que vous de lire les pensées !

Dans l’exemple du site d’AUSMAIDS réalisé par akdcreative, il semble que le client voulait un widget qui permettrait aux lecteurs de renseigner le nombre de pièces et la fréquence des visites. Le graphiste s’est débrouillé pour rendre cette idée de départ agréable à regarder. C’est un bon exemple d’une collaboration réussie entre un graphiste et son client. Et le résultat final en témoigne.

À faire :

  • Planifier à l’avance. Que vous l’écriviez sur un bout de papier ou que vous créiez un wireframe, planifiez à l’avance ce que vous voulez avoir sur votre site web. Cela vous aidera à ne rien oublier par la suite et constituera un excellent point de départ pour votre graphiste.
  • Garder l’esprit ouvert. C’est le travail de votre graphiste de créer pour vous un site web aussi beau que possible, donc gardez l’esprit ouvert quant à ses suggestions, même si elles sont différentes de ce que vous aviez imaginé au départ. Vous découvrirez peut-être quelque chose auquel vous n’aviez pas pensé.

À éviter :

  • Rester vague et générique. Les termes vagues et génériques comme “coloré” ou “interactif” n’en disent pas beaucoup, en fin de compte. De quelles couleurs parlez-vous ? Comment voulez-vous que les utilisateurs interagissent ? Soyez aussi spécifiques que possible, à moins que vous ne soyez prêt à laisser ces décisions au soin de votre graphiste.

Vous êtes prêt (ou du moins votre designer l’est)

Lire ces 10 conseils est une chose, mais c’en est une autre que de les appliquer à son site web ! La théorie des couleurs, la typographie, la composition et l’optimisation mobile sont des champs assez vastes, donc ne vous découragez pas si vous n’arrivez pas à tout régler en une session. Seuls les graphistes professionnels saisissent l’étendue des nuances de chacune de ces disciplines. Faire appel à quelqu’un qui maîtrise les principes de la conception de site web est généralement la route la plus sûre pour créer un bon design.

Si vous êtes à la recherche d’un designer web, notre répertoire permet de visualiser le portfolio des 1,4 millions d’inscrits sur notre plateforme. Vous pouvez ensuite les trier en fonction de leur niveau d’expérience, de leur spécialisation, et même des secteurs d’activité qu’ils connaissent le mieux.

Besoin du graphiste idéal pour créer votre site web ?
Consultez notre répertoire de designers.