Lorsque l’on se lance dans le business, il est essentiel de se fixer des objectifs précis dès le début. Cela permet de donner du sens à son projet et de rester concentré sur ce qui est important. Ces objectifs permettent également de rester motivé aux moments les plus difficiles du processus de développement de son entreprise.

Si vous n’avez pas bien défini ces objectifs au préalable (ou que vous n’en avez pas défini du tout), vous ne saurez pas bien dans quelle direction vous lancer et vous perdrez en motivation. Et même si vous parvenez à atteindre ces objectifs-là, les résultats n’auront pas autant de sens pour vous.

Quels sont donc les bons objectifs à se fixer ? Voici cinq exemples

1. Professionnels versus personnels

Father and daughter laughing together
Ne perdez pas la vue de vos objectifs personnels au cours du processus de création de votre entreprise. Via Caroline Hernandez.

Dans le cadre d’une entreprise, le mot objectif est souvent synonyme de « plus de clients » ou « plus d’argent ». Ces deux aspects sont importants, mais ils ne font pas tout non plus.

Rappelez-vous vos débuts en tant que freelance ou juste avant de créer votre entreprise : vous étiez peut-être attiré par la flexibilité des horaires de travail dans le but de passer plus de temps avec votre famille. Ou peut-être que vous souhaitiez avoir plus de temps pour développer votre créativité et apprécier d’autant plus votre travail. Ces priorités-là vont bien plus loin que le simple fait d’avoir un meilleur salaire ou d’atteindre vos objectifs de vente. Un bon salaire rend la vie plus facile, certes, mais c’est rarement une fin en soi.

Lorsque vous réfléchissez à vos objectifs, essayez d’aller plus loin que de simples performances en rapport avec votre activité. Pensez par exemple à ces points-là :

  • Le nombre maximum d’heures de travail que vous faire chaque semaine
  • Les jours ou moments précis pendant lesquels vous ne voulez pas travailler
  • Ne jamais rater les représentations sportives de vos enfants
  • Avoir le temps de méditer et de faire du yoga chaque jour
  • Acquérir une certaine compétence

Réfléchissez à vos plus grandes priorités et fixez-vous des objectifs professionnels en accord avec celles-ci.

2. Long terme versus court terme

Telescope focused out in the distance.
Trouver l’équilibre entre objectif à long terme et objectifs à court terme vous aidera à rester motivé et concentré sur les choses importantes. Via John Towner.

Pendant que vous établissez vos objectifs professionnels et personnels, pensez aussi à déterminer un cadre de temps. Même si vous êtes très ambitieux, si vous ne définissez pas de deadline pour accomplir votre rêve, vous tomberez vite dans la procrastination. En revanche, les objectifs à court terme peuvent vous empêcher de voir votre « grand projet » en vous obligeant à faire des petits pas, parfois sans réelle motivation.

Il faut donc se fixer des objectifs à long terme tout comme des objectifs à court terme. Commencez par vos rêves les plus fous pour vous inspirer et vous motiver. Décomposez ensuite cet objectif en objectifs précis plus petits, à atteindre plus rapidement.

Voici des exemples d’objectifs à long terme

  • Atteindre un certain salaire
  • Générer un revenu passif constant
  • Prendre sa retraite tôt et voyager
  • Déménager dans un pays étranger
  • Acheter la maison de ses rêves

Décomposez maintenant cet objectif à long terme en une multitude d’objectifs à court terme que vous pouvez atteindre en 10 ans, en 5 ans, en 3 ans, puis en un an seulement.

Pour ces objectifs-là, un jalon à trois mois est suffisamment long pour vous permettre de les réaliser, mais pas suffisamment court pour que vous ne perdiez pas votre motivation. Procédez donc en découpant encore ces objectifs à court terme en objectifs encore plus petits, réalisables en un mois, puis en une semaine.

3. Processus versus résultats

Typing on a laptop keyboard.
Il faut prendre en considération aussi bien les résultats que les étapes nécessaires pour y parvenir. Via Glenn Carstens-Peters.

Il est évident que vos objectifs doivent vous mener à un certain résultat.

Vos objectifs sont directement liés au résultat que vous souhaitez atteindre, mais vous n’avez pas forcément le contrôle sur tout et le fait que vous parveniez aux résultats souhaités ne dépend pas toujours que de vous.

Pour maximiser vos chances de réussite, vous devrez passer par certaines étapes obligatoires. C’est là que l’on parle de processus.

Le processus par lequel vous comptez atteindre vos objectifs pour produire un certain résultat correspond aux choses que vous pouvez directement influencer. Par exemple :

  • Envoyer un nombre précis de propositions chaque semaine
  • Rester en contact avec les prospects tous les jours
  • Publier régulièrement du contenu sur les réseaux sociaux
  • Réserver du temps à passer en famille
  • S’inscrire à un cours en ligne

Ici aussi, il est judicieux d’établir des objectifs portant sur le résultat et d’autres sur le processus. Ceux portant sur le résultat sont généralement des objectifs à long terme, tandis que ceux visant le processus ont des deadlines plus courtes et sont plus concrets. Par exemple, votre objectif à un an est d’augmenter votre revenu de 50 %, votre objectif à trois mois est de trouver cinq nouveaux clients, et votre objectif à une semaine est d’envoyer au moins cinq nouvelles propositions.

4. Quantitatif versus qualitatif

Hand holding a stop watch.
Les chiffres vous aideront à vous rendre compte de l’état d’avancement de vos objectifs, d’un point de vue économique. Mais ils seront beaucoup moins utiles pour faire l’état de vos objectifs plus personnels. Via Sabri Tuzcu.

Vos objectifs doivent être suffisamment spécifiques pour que vous puissiez les mesurer et savoir quand vous les avez atteints. « Développer son entreprise » est un objectif beaucoup trop vague, tout comme « trouver de nouveaux clients » et « passer plus de temps avec mes enfants ».

Formuler des objectifs quantitatifs vous permet d’être suffisamment précis pour mesurer et atteindre un certain but. Par exemple :

  • Gagner 10 000 euros dans les trois prochains mois
  • Trouver trois nouveaux clients d’ici la fin du mois
  • Ne pas travailler plus de 30 heures cette semaine

Mais les objectifs qualitatifs que vous ne pouvez pas vraiment mesurer sont tout aussi importants. Par exemple :

  • Me sentir plus confiant
  • Être moins stressé
  • Apprécier plus mon travail
  • Améliorer ma communication
  • Trouver un meilleur équilibre vie entre professionnelle et vie personnelle

Essayez de décrire le plus précisément possible ce que vous entendez par « mieux », « améliorer », « plus », etc. Pour cela, il peut être utile de se servir d’un système d’échelle : donnez-vous une note entre 1 et 10 pour décrire votre degré de confiance en vous aujourd’hui (par exemple 6/10), puis formulez un objectif à trois mois (8/10). Cela vous permettra de vous rendre compte de votre progrès.

Comme toujours, déterminez des objectifs de chacun des deux types : quantitatifs pour être sûr d’atteindre vos objectifs financiers et qualitatif pour être sûr d’atteindre vos objectifs personnels.

5. Ambitieux versus réaliste

Man looking up at a tall mountain peak.
Avoir de l’ambition, c’est bien. Mais ne vous laissez pas impressionner par la quantité de travail qui vous attend : décomposez votre objectif en petits morceaux plus facile à appréhender. Via Christopher Burns.

Certains conseillers en finance vous diront de définir un objectif à l’année, puis de le doubler ou même tripler. Ce type d’ambition peut être un vrai moteur et vous pousser à intensifier vos efforts, mais cela peut aussi vous décourager face à cette tâche quasi impossible.

Les objectifs de taille peuvent vous aider à aller de l’avant et à vous motiver. Et même si vous ne l’atteignez pas complètement tout de suite, vous serez plus près du but que si vous aviez été plus modeste au départ. En revanche, assurez-vous d’avoir d’autres objectifs plus réalistes pour jalonner le chemin. De cette façon, vous aurez de bonnes raisons de célébrer vos petites réussites en cours de route !

Par exemple, vous avez peut-être pour ambition d’augmenter vos revenus de quelques zéros, en plus d’avoir prévu de gagner 10 000 de plus cette année. Votre rêve est peut-être de gagner le prix Gongourt un jour, mais de manière plus réaliste vous fixez de publier vous-même votre premier livre cette année. Voyez les choses en grand, vraiment. Mais ne vous laissez pas intimider par vos rêves et déterminez également des objectifs plus réalistes qui vous aideront à gagner en confiance et en motivation en attendant de réaliser votre plus grande ambition.

Et maintenant?

Réservez du temps dans votre agenda pour prendre un peu de recul sur votre quotidien et réfléchissez à ce que vous êtes réellement en train d’essayer d’accomplir.

  • Quels sont vos objectifs ? Personnels et professionnels ?
  • Quel est votre objectif à long terme et que pouvez-vous faire à court terme pour vous en rapprocher ?
  • Quelles sont les étapes par lesquelles vous devez passer pour mettre toutes les chances de votre côté d’atteindre ces objectifs ?
  • Avez-vous un moyen de mesurer votre progrès ?
  • Avez-vous des objectifs réalistes en plus de ce que vous aimeriez accomplir de manière générale dans votre vie ?

Il est essentiel de se fixer des objectifs pour vous créer l’entreprise (et la vie) que vous voulez. En réfléchissant bien à ce que vous attendez de votre business et à ce que vous devez faire pour y parvenir, vous aurez plus de chance d’atteindre votre but et de savourer vos victoires le temps venu.

Quels sont vos objectifs ? Partagez-les avec nous dans les commentaires !